Une nature morte

Pour changer des fleurs, une petite composition on ne peut plus « simple » : une petite carafe et une tomate noire de Crimée.

Eh bien ! Contrairement à ce que je pensais, toutes les difficultés étaient réunies : la lumière qui varie (comme toujours) très vite, la transparence du verre et enfin, et surtout ! la couleur de cette tomate, dans les marrons ? légèrement violacée ? plutôt dans les gris chauds ? … en tout cas, une couleur indescriptible !

Peut-être prendrai-je le temps d’améliorer ce petit tableau puisque j’ai pris une photo, mais ce ne sera pas pareil. Le but de ce genre d’exercices est de travailler vite, d’observer, d’observer et d’observer encore !…

huile sur papier

7 commentaires sur “Une nature morte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s