Encre de Chine

Peu de temps en ce moment pour mes petites pochades à l’huile …

Alors, voici des dessins faits il y a quelques mois à l’encre de chine. Méthode et résultat qui font penser à l’aquarelle. Cette fois, on va du plus clair au plus foncé, mais pas de dessin préliminaire ! … comme toujours !

Paysage asiatique (encre de Chine sur papier 21 x 27)

J’en ai fait un deuxième, toujours sans dessin préalable. Plus difficile, certes ! Mais je l’aime bien, même avec ses défauts de perspective.

Maison en travaux (encre de Chine sur papier 21 x 27)

En travaillant avec de l’encre de Chine noire, on ne travaille que sur les valeurs. On voit bien que leur respect est très important, c’est ce qui donne le volume, le relief, la profondeur.

11 commentaires sur “Encre de Chine

  1. Quel bel ouvrage ! Le premier me rappelle la Chine et les nombreux dessins vus dans les musées la-bas et le deuxième me rappelle mon voyage au Laos et la vie des campagnes.Le travail du noir et des reserves de blanc donne de la profondeur. Ca donne envie pour des carnets de voyage !!
    bises

    J'aime

  2. Tardivement je vois ces deux dessins à l’encre de chine et je puis dire que je suis enthousiaste. Baignant avec mes recherches dans le monde asiatique et particulièrement chinois je peux te dire que ce que tu fais est très réussi et nous sommes entraînés dans ce monde très particulier avec ses douceurs et ses secrets. Le noir et le gris ouvre la porte sur l’inconnu, comme la porte de cette façade , qu’est ce qu’il y a derrière…..

    J'aime

  3. https://peintureetpartagehome.files.wordpress.com/2019/05/c02e9bc5-d63d-44ec-afa7-2f5a126846eb.jpeg?w=768&h=576

    Je vois trois concubines
    Le long de l’étang elles lambinent,
    N’ont rien à y faire
    Puisque c’est la guerre.

    Par cette scène suis éberlué
    Et reste à les regarder
    Sans me soucier du danger.

    Car devant des sujets de l’empire
    L’on peut craindre le pire.

    L’empereur en personne se déplaçait
    Dans cette région reculée.
    La croyant inhabitée avait autorisé
    Ses concubines à s’y prélasser.

    Je fus surpris par trois guerriers.
    Pieds et poings liés m’ont emmené
    Dans la tente impériale de soie drapée.

    Sentence implacable, décapité j’allais être
    Au pied de la montagne qui m’a vu naitre.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s